Les Siestes bucoliques

Une pause artistique gratuite dans les cours et jardins de Domfront en Poiraie.
Chaque dimanche du 11 juillet au 22 août 2021

 

[Mise à jour – 26 juillet 2021] Suite aux dernières annonces gouvernementales, certains lieux de représentation des Siestes bucoliques sont modifiés afin de permettre un accès facilité du public, sans mise en place du contrôle du pass sanitaire.

Dimanche 11 juillet


Nicolas Mathuriau

 

Vibraphone

Jardin des Cent Marches – 15 h

 

Formé au vibraphone et aux percussions au Conservatoire de Strasbourg puis au CNSM de Paris où il obtient une médaille d’or en percussions classiques, son parcours professionnel l’a amené à travailler avec des artistes très variés : l’Orchestre Philarmonique de Strasbourg, le groupe de jazz Grupa Palotaï mais aussi le chanteur Kent, Vincent Delerm, Pauline Croze, Ibrahim Maalouf ou encore Alain Chamfort.

Il propose ici en solo, une sieste musicale au vibraphone, un moment de douceur, propice à la rêverie et à la détente.

Dimanche 18 juillet


Thomas Sacksick

 

Lecture

Chapelle Saint-Symphorien – Château – 15 h

 

Thomas Sacksick est comédien. En 2010, il créé l’association Littérature à Voix Haute dans le Bessin. Pour cette sieste bucolique, il nous propose une lecture intitulée « D’Eden à Kafka, une promenade dans les jardins littéraires ».

Le jardin, dit le dictionnaire, est un terrain aménagé pour la culture des plantes, généralement clos où l’on cultive des végétaux utiles ou d’agréments. Il a ses dérivés : le parc, le square, le potager, le verger, la serre… Il peut être français ou anglais, zen ou d’enfant, d’hiver ou secret. Le jardin, et cela depuis la Bible au moins, est aussi le lieu imaginaire où se déploient les idées, les rêveries de bonheur, de travail, de peine, de maîtrise, de potentiel inconscient, de délassement, de sensualité, de retrait ou de repos.

Dimanche 25 juillet


Aman Dhio

 

Chant traditionnel grec

Camping municipal – 15 h

 

Ce duo est né de la rencontre de deux musiciens, Juliette Robine et Olivier Riquart, passionnés par la musique des Balkans. Leurs voyages et leurs rencontres musicales et humaines les ont ouverts à ce nouveau monde. Depuis, ils dévoilent l’univers du Rebetiko, « blues » grec des années 1920. Dans cette musique migrante, autrefois réprimée et revendiquant la liberté, les chants évoquent le déracinement, l’exil forcé, mais aussi l’alcool, le haschisch, l’amour… Dans ce répertoire, s’invitent des chants d’autres horizons proches : turc, kurde ou roumain. Le duo se les réapproprie, tisse de nouvelles couleurs où se mêlent les sonorités du violon, de la mandoline, du bouzouki, de l’accordéon…

Dimanche 1er août


Presqu’un team


Trio musical

 

Lavoir – Champsecret

 

En cas de pluie, repli à l’église de Champsecret
(jauge limitée à 49 personnes, pas de contrôle du pass sanitaire)

 

Presqu’un Team, c’est la rencontre improbable entre deux musiciens autodidactes, LiLi, à la harpe celtique et Stéphane, à la batterie. Avec des influences très variées, ils proposent une fusion des genres épicée d’improvisations mélodiques, mêlant leurs inspirations rock, jazz, afro et latino.

LiLi, voyageuse immigrée, bercée par les couleurs de l’Afrique du Nord, a retrouvé les chemins de la harpe celtique en 2005 aux Rencontres Internationales de Harpes Celtiques à Dinan dont elle est aujourd’hui présidente. Stéphane, partagé entre la musique et la peinture, a sévit pendant de nombreuses années dans les milieux jazz, rock, funk et chanson française. Presqu’un Team c’est avant tout le plaisir de jouer ensemble, un voyage mélodique entre cordes et cymbales qui s’enrichira, pour cette occasion, d’une contrebasse.

Dimanche 8 août


Orbe

Duo danse et saxophone

 

Ferme de la RaterieQuartier Saint-Front, derrière l’église – 15 h

 

En cas de pluie, repli au théâtre municipal (jauge limitée à 49 personnes – pas de contrôle du pass sanitaire)

Corps et instrument questionnent, résonnent et dialoguent. Pas à pas, note après note, le discours empreint de silence se tisse à l’endroit où les pratiques de l’un et de l’autre s’entremêlent pour se fondre dans l’environnement qui résonne à son tour. Un moment de sensibilité et de surprises, un beau voyage dans lequel les artistes Elsa Deslandes et Patrick Martin vous emmèneront.

Également guide botaniste, Patrick Martin prolongera cette sieste par une découverte des végétaux présents sur le site de la représentation.

Dimanche 15 août


Oua Anou Diarra 

Parc du Château – 15 h

En cas de pluie, repli au théâtre municipal (jauge limitée à 49 personnes – pas de contrôle du pass sanitaire)

Né au Burkina Faso, Oua Anou Diara questionne la notion d’identité et de dualité. Des instruments traditionnels d’Afrique de l’Ouest que cet artiste personnifie avec une grande sensibilité.  Empreint de nombreux genres musicaux et avec un regard et une écoute contemporaine, il nous dévoile ici les facettes de sa personnalité au travers de notes lointaines, de mélodies intrigantes. Un dialogue entre lui et ses instruments, des conversations rythmées et touchantes. Entre musique « héritée » et musique d’aujourd’hui, Oua-Anou Diarra se livre et nous donne à entendre une musique hybride très libre.

Dimanche 22 août


So good swing trio  

Cour Marie du Rocher – Parc du Château – 15 h

En cas de pluie, repli au théâtre municipal (jauge limitée à 49 personnes – pas de contrôle du pass sanitaire)

Ce trio voyage à travers le temps en quête d’un répertoire riche constitué de standards que tous aiment fredonner, comme de titres moins connus mais sous le charme desquels nous ne pouvons que nous laisser tomber. Au programme, les grands noms de l’époque swing : Benny Goodman, Duke Ellington, Count Basie, Glenn Miller, Coleman Hawkins, Charlie Christian …

Actualités