Un « résultat sans appel » pour le nouvel aménagement du bourg de Rouellé

L’inauguration du nouvel aménagement du bourg de Rouellé, le samedi 2 octobre 2021. De gauche à droite, derrière le ruban : Chantal Heuzé, adjointe au maire de Domfront en Poiraie et ancienne maire de Rouellé, Jean-Pierre Paris, conseil municipal ; Chantal Jourdan, députée ; Catherine Meunier, conseillère régionale ; Colette Roulleaux-Dugage et Nicole Soquin, anciennes maires de Rouellé ; Bernard Soul, maire de Domfront en Poiraie ; Franck Moisseron, maire déléguée de Rouellé. 

L’inauguration du nouvel aménagement du bourg de Rouellé avait lieu le samedi 2 octobre, en présence des élus locaux et d’habitants de la commune déléguée. 

Le chantier, mené de juillet 2020 à juin 2021, a permis de sécuriser et mettre en valeur le bourg avec la réalisation de travaux de voirie, de nouvelles plantations et, dans le même temps, de remettre à neuf les réseaux d’eau potable.

Un travail de longue haleine puisque la réflexion sur ces aménagements avait débuté dès 2014. Essais de réduction de vitesse et études d’ingénierie ont suivi, avant le lancement des travaux. La bande de roulement réalisée par le Département en juin dernier a clôturé le chantier. 

« Un lieu de vie nettement plus sûr »

 

« Le résultat est aujourd’hui sans appel. Notre lieu de vie est nettement plus sûr. La circulation y est plus lente, les espaces de voirie et d’accès piétonniers sont mieux repérés. La circulation en sens unique dans le lotissement du Champ Pellerin, demandée par les riverains, a permis de créer du stationnement. Nous avions également à cœur de verdir notre espace urbain et ainsi limiter l’imperméabilisation des annexes, des parkings. Nous avons pu créer un chemin piétonnier et sécuriser les trajet des écoliers jusqu’à l’arrêt de bus », a indiqué Franck Moisseron, maire délégué de la commune historique de Rouellé.

L’élu a profité de cette inauguration pour remercier les habitants, les anciens conseillers municipaux, les entreprises ayant pris part au chantier, le Département de l’Orne pour la conception des travaux ainsi que l’Etat et la Région pour leurs aides financières.

Le montant total des travaux s’élève à 331 400 € dont 37 % subventionnés par l’Etat (122 500 €).