accueil
Contact02 33 30 60 60

Théâtre municipal : inauguration du nouveau « carrefour culturel » du Domfrontais

Le théâtre rénové de Domfront en Poiraie a été inauguré mardi 29 septembre 2020. L’occasion de souligner l’importance ce nouveau « carrefour culturel » pour le Domfrontais.

Bernard Soul, maire de Domfront en Poiraie, a inauguré le théâtre municipal rénové en compagnie de Gilbert Quéré, architecte, Chantal Jourdan, députée, Catherine Meunier, conseillère régionale, Jérôme Nury, député et Christine Royer, sous-préfète d'Argentan.

Bernard Soul, maire de Domfront en Poiraie, a inauguré le théâtre municipal rénové en compagnie de Gilbert Quéré, architecte, Chantal Jourdan, députée, Catherine Meunier, conseillère régionale, Jérôme Nury, député et Christine Royer, sous-préfète d’Argentan.

 

Bernard Soul, maire de Domfront en Poiraie a inauguré mardi 29 septembre 2020 le théâtre municipal en compagnie de nombreux officiels présents pour l’occasion : députés, sous-préfète, forces de l’ordre, conseillère régionale mais aussi élus et personnel municipal, bénévoles du cinéma, architecte et artisans qui ont participé à la réalisation du chantier.

 

DSC_0380L’occasion pour le maire de souligner l’importance d’un tel événement dans le contexte actuel.

 

« Dans notre conjoncture, nous ne pouvons attendre plus longtemps un hypothétique bout du tunnel. Nous devons absolument, tout en prenant soin de notre entourage et de nous-même, ne rien lâcher pour faire vivre notre territoire. Et ceci notamment en partageant notre saison culturelle et cinématographique qui va commencer », a souligné le maire dans son discours d’introduction.

 

« Cette rénovation a été motivée en raison de la vétusté et l’inadéquation des locaux. Elle a été décidée par la CDC du Domfrontais en 2015. En 2017, les évolutions dans le cadre de la loi Notre ont transféré la compétence culturelle aux communes et le dossier a été repris par la Ville de Domfront en Poiraie », a-t-il rappelé.

Un équipement cofinancé

« La CDC de Domfront avait inscrit cet investissement dans son budget et cet engagement a été assumé par la nouvelle communauté de communes Domfront-Tinchebray interco au moyen d’un fonds de concours à hauteur de 300 000 euros ».

 

Le coût total de cet ensemble, d’1,39 million d’euros HT, a également été financé par l’Etat et les autres collectivités :

– L’État : 365 000 euros
– La Région Normandie (contrats d’actions territoriaux) : 199 000 euros
– Le conseil départemental de l’Orne : 146 000 euros
– La Ville de Domfront en Poiraie : 381 000 euros

 

« Coût de chapeau à l’architecte Gilbert Quéré et ses collaborateurs qui ont orchestré l’exécution du chantier de ce magnifique théâtre avec la complicité étroite de notre commission travaux. Je remercie aussi les nombreux artisans qui ont œuvré à cette réalisation », a poursuivi le maire de Domfront en Poiraie.

 

Le travail du personnel municipal, des bénévoles du cinéma, des acteurs culturels et partenaires de la programmation qui feront vivre ce nouvel espace a aussi été souligné.

Un lieu chargé d’histoire

L’inauguration était aussi l’occasion de rappeler l’histoire du lieu en cinq étapes clés :
– Création du collège en 1689 sur le sommet de la crête de la cité médiévale. A côté de ce collège est construit la chapelle entre 1730 et 1732. Chapelle qui est l’actuel théâtre.
– En 1791, le collège et la chapelle ferment. La chapelle est convertie en magasin à fourrage puis en écurie pour la gendarmerie, jusqu’en 1823.
– Réouverture du collège en 1859 et occupation de la chapelle jusqu’en 1897 où le principe d’aménager une salle des fêtes à l’intérieur chapelle fut adopté.
– En 1904, transformation totale en théâtre avec pour premier moment important une conférence d’Auguste Chevalier sur ses voyages, le 12 juin 1904.
– Plus d’un siècle plus tard, totale rénovation.

« Un carrefour culturel »

Les autres représentants officiels présents ont également pris la parole lors de cette soirée de lancement. Des extraits de leurs interventions :

 

« C’est un lieu chargé de souvenirs pour les parents, enseignants et élèves de la ville. Le résultat aujourd’hui est magnifique, tout en modernité mais en gardant l’âme de cet endroit. La culture fait partie de notre bien-vivre ensemble et ce lieu permet de l’établir dans un secteur rural comme le nôtre. Longue vie au théâtre ! »

Catherine Meunier, conseillère régionale

 

« Félicitations à la municipalité et à la communauté de communes qui ont pris en charge ce projet. Ce lieu marque le Domfrontais par le choix qui est fait de soutenir la culture. La crise sanitaire que nous vivons engendre une crise de sens et nous avons besoin de lieux comme celui-là. La culture est un prisme essentiel pour comprendre ce qu’il se passe autour de nous. Un lieu qui s’adresse à toutes les générations. »

Chantal Jourdan, députée

 

« C’est un beau travail qui marie le XVIIIe et le XXIe siècles. Félicitations aux entreprises, dont beaucoup sont dans nos territoires et font du travail de qualité. Bravo aux élus car nous avons besoin de ce type d’équipement. Il fera partie des éléments qui font que la population est fière de son territoire. Et ce territoire de Domfront, il a un potentiel. Soyez en fiers ! »

Jérôme Nury, député et conseiller départemental

 

« Le talent de la maîtrise d’œuvre doit être salué. Elle a su garder l’enveloppe historique de ce lieu. L’ouverture de ce théâtre n’est pas anecdotique dans cette période. Ce lieu est un carrefour culturel et redevient emblématique après avoir été fermé un temps. »

Christine Royer, sous-préfète d’Argentan

Un premier spectacle

C’est l’Atelier Lefeuvre et André qui a foulé pour la première fois la scène du nouveau théâtre avec  « Ni omnibus ». Deux représentations ont eu lieu, après l’inauguration et pour le grand public. Une mise en scène dans un espace minuscule où les prouesses allient poésie et humour.