Projet touristique médiéval : une conception participative

Dès 2018, élus et acteurs locaux se sont engagés sur le sujet et diverses étapes de concertation locale ont été programmées. Elles vont se poursuivre dans la mise en oeuvre du projet.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_1248Les grandes étapes de concertation

Dès 2018, la projet a été discuté localement lors de tables rondes et d’un diagnostic en marchant, qui s’est tenu le mardi 17 juillet 2018. Une trentaine d’acteurs du territoire avaient répondu à l’invitation lancée par la Ville (aux associations, commerçants, historiens et partenaires institutionnels) pour participer à une journée-diagnostic.

 

En septembre 2018, une quarantaine d’acteurs du territoire se sont mobilisés pour échanger sur quatre thématiques  : élus du Domfrontais, personnes qualifiées en histoire médiévale, porteurs de projets, membres d’associations, agents de la Ville, professionnels (hébergement, restauration), représentants du réseau Petites Cités de Caractère et des collectivités…

 

Au terme d’une année de travaux, les habitants de Domfront en Poiraie ont été invités par la municipalité le jeudi 7 mars 2019 à une réunion de présentation du projet touristique en présence d’Hervé Morin, président de la région Normandie. Habitants, commerçants, représentants associatifs, conseillers municipaux, élus du territoire… Environ 400 personnes ont participé à cette réunion, une fréquentation saluée par le président de Région.

 

 

Un projet qui se poursuit dans la réflexion


Des échanges avec les autres collectivités locales émaillent toutes les étapes de construction du projet : la Région, évidemment, mais aussi le Département, le Pays du Bocage.

La direction régionale des affaires culturelles (Drac) est également un interlocuteur majeur pour les parties patrimoniales classées mais aussi pour le conseil artistique, avec un point de vue normand.

En 2021, de nouvelles étapes de concertation locale sont prévues : avec des associations, des producteurs locaux, les automobilistes, etc.

Début 2021, tous les habitants sont notamment invités à répondre à une enquête sur la circulation et le stationnement.

 

Retour à la page « Le Projet touristique médiéval »