accueil
Contact02 33 30 60 60

Sculpture et photographie : deux expositions à découvrir cet été à Domfront-en-Poiraie

La vie culturelle reprend ses droits en cet été 2020. Deux artistes font découvrir leurs oeuvres de juillet à septembre, au jardin de la médiathèque et dans le parc du château.

Les sculptures sur pierre de Fabienne Hanteville

fabiennehentevilleDu 15 juillet au 12 septembre 2020, au jardin de la médiathèque (fermeture du 2 au 18 août).

 

Fabienne Hanteville vit et travaille dans le Perche.

Plasticienne diplômée des Beaux-Arts du Mans, cette artiste a touché à de multiples domaines : le papier, le fer, le carton, le plastique, le bois.
Aujourd’hui, après des sculptures en papier mâché ou carton, collages, bas-reliefs et sculptures en bois polychrome, elle se consacre uniquement à la taille directe sur pierre. Sa matière première est constituée de blocs de grès qu’elle trouve dans son jardin.

 

Le travail est colossal, long et physique. Mais elle aime que « ce soit difficile » et nous présente des œuvres proches de l’abstraction, dans lesquelles elle privilégie le rapport lisse/rugueux et le respect de la couleur brute des pierres.

 

Lors de l'inauguration de l'exposition, le 17 juillet.

Lors de l’inauguration de l’exposition, le 17 juillet.

Aux horaires d’ouverture de la médiathèque de Domfront-en-Poiraie :
– Mardi de 11 h à 12 h et de 14 h à 17 h.
– Mercredi de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h 30.
– Vendredi de 11 h à 12 h et de 15 h à 18 h 30.
– Samedi de 10 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h.

 

Les photographies post-confinement de Gilles Juhel

Du 15 juillet au 20 septembre 2020, au parc du Château.

 

gillesjuhelGilles Juhel est photographe depuis de longues année. Il vit et travaille à Alençon. C’est au cours d’un séjour de trois ans en Louisiane (Etats-Unis) qu’il a fait ses premières armes en travaillant comme pigiste pour un journal local. L’occasion pour lui de côtoyer quotidiennement Gilles Mora (futur commissaire des Rencontres Photographiques d’Arles) et spécialiste de la photographie américaine.

 

Il propose cet été au château 15 photos grand format sur le thème « Le monde d’avant ». Les visiteurs pourront découvrir les clichés au gré de leur promenade dans le parc du Château.

« L’idée du projet est bien sûr lié à notre mode de vie actuel, vie confinée d’abord,  puis des déplacements limités pendant encore plusieurs semaines… Alors que nous retrouvons quelques libertés de mouvement, chacun se demande de quoi sera fait demain…» 

 

A travers un éventail de photos de voyages, l’exposition de Gilles Juhel questionne le visiteur sur les problèmes écologiques liés au voyage moderne. Il propose aussi un retour vers le monde d’avant. « Un monde où voyager était naturel ».

 

Les deux artistes présentent leur travail en vidéo