Dix plumes lycéennes récompensées pour le concours des nouvelles

Les lauréats du 4e concours littéraire de nouvelles ont été récompensés, mercredi 8 septembre 2021, au théâtre municipal de Domfront en Poiraie. Ce concours soutenu par la Ville de Domfront en Poiraie est proposé aux élèves de seconde du lycée Auguste-Chevalier. Le genre fantastique était à l’honneur pour cette édition.

Le thème du concours

Le thème était proposé aux élèves des quatre classes de seconde de l’année scolaire 2019/2020. Un sujet fantastique était proposé, avec pour toile de fond la ville de Domfront au début du XXe siècle :

« Nous sommes en 1901. Depuis quelques années, une nuit par semaine, dix-sept animaux mécaniques, fantastiques déambulent dans les rues de la ville de Domfront. À l’aube, ils disparaissent mystérieusement. D’où viennent-ils ? Où se cachent-ils dans la journée ? Comment font-ils pour se déplacer ? Nul ne le sait. Tout le monde veut assister à ce spectacle nocturne unique au monde. Intrigué par cet étrange mystère, Jules Verne est venu en personne voir ce qui se passait dans ce fantastique petit coin de Normandie. De son côté, l’académie des sciences a demandé à l’aventurier Eugène Lelouvier et au scientifique Auguste Chevalier d’élucider ce mystère. »

« Des lycéens inventifs et documentés »

« Les lycéens ont été inventifs, ils se sont documentés. Ils ont évoqué les noms de lieux, de rues ou de commerces qui correspondent exactement à ceux de Domfront au début du XXe siècle », a souligné Bernard Desgrippes, historien local qui organise ce concours avec Sylvie Tallonneau, adjointe au maire à la jeunesse.

Le sujet permettait toutes les extravagances possibles et imaginables. 
« Téléportation, animaux sortis de poèmes japonais haïkus, animaux biomécaniques… » ont été au cœur des récits lycéens.

Les lauréats

Les sujets ont été départagés « à l’aveugle » par les quatre membres du jury. Ces derniers n’avaient pas connaissance du nom des auteurs lors de la lecture des copies et au moment de départager les candidats :

  • 1er prix – Prix d’encouragement de la Société des écrivains normands : Annaëlle Goter
  • 2e prix – Prix Jules-Verne de la Ville de Domfront en Poiraie : Léanne Blais
  • 3e prix – Prix Auguste-Chevalier du lycée de Domfront : Lisa Dorsy et Alice Ameline
  • 4e prix – Prix Créavenir du Crédit Mutuel : Océane Leroyer
  • 5e prix – Prix de la Famille Lelouvier : Gabrielle Libert
  • 6e prix – Prix de l’Association savante du Pays bas-normand : Chiara Constant
  • 7e prix – Prix de la Famille Alasseur-Haranger : Robin Aust
  • 8e prix – Prix M. Bruno Devaux, La Civette du Panorama : Jade Rigoland
  • 9e prix – Prix de l’Association de l’ordre des Palmes académiques : Elise Pellerin
  • 10e prix – Prix de l’Union commerciale artisanale et industrielle de Domfront : Clarence Leray

Un travail mobilisateur

Les élèves devaient écrire une nouvelle de trois pages en respectant scrupuleusement le sujet tout en faisant preuvent d’inventivité. Ils ont été épaulés au cours de l’écriture par leurs professeurs de français et par la documentaliste du lycée.

« Parmi les élèves lauréats des premières éditions, certains ont été marqués par ce concours. C’est un travail de recherche qui permet également de travailler différents pans du français. Cela créé aussi une animation au sein des familles », a souligné Christian Jenvrin, ancien proviseur du lycée venu féliciter les lauréats.

« Merci à tous de nous faire rêver », a quant à elle lancé aux lauréat Christel Vazou-Grolleau, proviseure du lycée Chevalier qui souhaite engager un cinquième concours dans son établissement.