accueil
Contact02 33 30 60 60

Tours et portes

Onze tours existent encore contribuant à souligner le caractère moyenâgeux de la vieille ville.

La tour de la Porte d’Alençon

 tour d'alencon

Aussi appelée « grande porte », la porte d’Alençon était flanquée de deux tours, dont il reste actuellement celle de gauche, sur laquelle on peut encore voir aujourd’hui la naissance de l’arc en plein scintre qui la surmontait.

Les tours de la Porte de la Brière

tour godras

De la Porte de la Brière, il ne reste plus que la base de deux grosses tours jumelées, dites de Godras. Elles étaient en plein scintre et ouvraient sur un pont-levis qui enjambait le fossé creusé, à l’est, au pied de la muraille. Cette entrée fut déclassée au cours du XIVe siècle au profit de la porte d’Alençon, moins vulnérable.

La Porte de la Poterne

tour poterne 1

De cette porte, il subsiste une tour, située en haut de la rue du même nom qui va de l’actuelle église Saint-Julien vers le hameau du Pissot.

Autre tour de la Poterne

tour poterne 2

Sitée au milieu de la rue de la Poterne, se trouve cette autre tour, relativement bien conservée.

Rue des Fossés-Plisson

C’est sur le côté sud, rue des Fossés-Plisson que les tours d’enceinte sont les mieux conservées.

fosses_plissons

A l’origine, chaque tour portait un nom, qui correspondait souvent aux seigneurs, qui avaient la charge de les défendre. Aujourd’hui elles sont désignées par le nom des anciens propriétaires.

Tour dite « Tour Chemineau »

tour chemineau

Cette tour sert d’habitation.

Tour dite « Tour Bigeon »

tour bigeon

Située près de la rue du Palais de Justice, cette belle tour sert également d’habitation.

Tour dite « Tour Coroller »

 tour coroller

Cette tour est la mieux conservée de toutes les tours car elle possède encore la quasi totalité de ses mâchicoulis. Elle est également habitée.

 

Tour dite « Tour Lafaye »

tour lafaye

Cette tour couverte d’un toît à deux pans, conserve encore ses meurtrières et une partie de ses corbeaux.

Tour dite « Tour Guérin-Lerivrain »

tour guérin

Cette tour, couverte de lierre, est à l’abandon.