accueil
Contact02 33 30 60 60

Cité en musique : vibrez sur des sons folk et reggae

Cité en musique revient cet été pour vous faire danser, chanter, vibrer

Chaque mercredi soir du 19 juillet au 16 août, assistez à un concert gratuit. A l’affiche, entre autres,  le groupe Mr Roux bien connu pour sa chanson « P’tit Rasta », l’artiste internationale Nattali Rize ou encore Cécile Corbel, harpiste celtique de renom.

Découvrez, écoutez et bookez ces dates !

facebook-flyer

 

 

 

 

 

 

Rares sont les femmes qui réussissent à se faire une place dans le milieu très fermé du reggae. Nattali Rize est de celles-ci. Son talent indéniable pour la scène, mais surtout sa voix particulière ont séduit les producteurs. Originaire d’Australie, issue d’un milieu plutôt rock, elle est devenue la coqueluche des studios jamaïcains : sa voix en impose et contraste avec son apparence fragile. Une perle rare à écouter absolument : sensibilité et finesse posées sur des riddims percutants. Depuis ses débuts avec le groupe australien Blue King Brown, elle a parcouru les plus belles scènes world d’Europe (le Summerjam, le Paleo) pour jouer des tubes comme « Rebel Love » (plus d’1 million de vues sur Youtube).

 

Harpiste depuis l’âge de 15 ans, native de Pont-Croix, dans le Finistère, Cécile Corbel est auteure de chansons puisant dans l’imaginaire arthurien. Familière des contes ancestraux dans lesquels le voyage est initiatique, cette fée s’est exprimée lors de nombreux concerts sur les chemins de France et du monde avec ses musiciens, avant d’être contactée par les studios Ghibli afin de réaliser la musique du film « Arrietty » scénarisé par Hayao Miyazaki (Mon voisin Totoro, Ponyo sur la falaise). Disque d’or au Japon et récompensée par le prix de la meilleure bande originale de l’année, elle fait fusionner le folk celtique et les chants médiévaux turcs, madrigaux de la période baroque et marches irlandaises, avec l’aisance et le charme d’une artiste touchée par la grâce.

 

Quand Monsieur Roux sort sa première maquette en 2004, il se décrit comme un crooner looser. Rapidement repéré pour ses textes mordants et son sens de la formule, il sort un premier album « Ah si j’étais grand et beau » en 2007. A la faveur du single « Petit Rasta » qui passera un peu en radio et de concerts joyeusement menés, l’album se vend à 40000 exemplaires.

 

« Un jour, dans le désert de ma Normandie d’adoption, j’ai écrit quelques chansons. Je hurlais Rakia, c’était soul, même si mes références sont plutôt du côté de la chanson française ou du hip hop. Assez vite j’ai eu l’occasion de faire des premières parties d’artistes connus : Ben l’oncle soul, Susheela Raman, Fauve, entre autres. Pas mal pour une gamine de 19 ans à peine sortie de sa chambre ! J’ai de la chance, espérons que cela continue ! »

 

Dans les bars, des premières parties du cru

Kory est la gérante de l’Akwa Bar, rue de la Collégiale à Mortain-Bocage. Née à Libreville au Gabon, elle est arrivée en France à l’âge de 4 ans. Elle est la fille de Flavy Bato, une chanteuse reconnue au Cameroun et en Côte d’Ivoire, qui donne des concerts en France. Kory a appris seule à jouer de la guitare et du djembé. Ses influences musicales sont très variées, de Jain à Bob Marley, en passant par Naaman, Katie Melua, Amy Whinehouse, Capelton…

 

Des textes humoristico-poético-alternatifs, une voix, une guitare, une pédale capturant les sons et quelques improbables instruments: bienvenue dans l’univers unique de Cyrarno du patelin. Ex-batteur du groupe de rock « Lady Mac Beth » et chanteur-guitariste de feu « Sans déconner », Arnaud Batonnier alias Cyrarno du patelin nous entraîne à travers ses compositions dans un voyage kaléidoscopique où la chanson s’affranchit de la barrière des styles et où, si le mot est roi, la musique n’en demeure pas moins reine. S’ensuit une prestation hétéroclite à l’instar de l’être humain, tantôt grave ou drôle, poétique ou crue, engagée ou futile… A découvrir d’urgence avant la fin du réchauffement climatique !

 

Akasha

Un nouveau projet normand porté par un trompettiste de La Carneille près de Flers, pour un mélange entre reggae, dub et électro qui saura nous faire voyager.

 

Pape

Pape est un artiste d’origine sénégalaise. Installé à La Ferté-Macé depuis plus de dix ans, il joue une musique world avec des textes en wolof remplis de bonheur et chaleur.

 

Ciné en musique

Et pour clôturer la saison, rendez-vous pour une projection en plein air comme vous n’avez pas l’habitude d’en vivre… elle se déroulera dans l’enceinte du château et il s’agira de la comédie d’Orelsan « Comment c’est loin » !

 

Orel et Gringe, deux rappeurs, n’ont rien écrit de valable depuis des années. Très peu inspirés, ils ne parviennent pas à terminer le moindre morceau. Leurs producteurs en ont assez et finissent par les menacer : 24 heures pour écrire un titre qui tienne la route. Les deux amis tentent mollement de s’y mettre mais leur manque de confiance en eux, l’envie de tout remettre à demain, les amis envahissants et les problèmes de couple viennent anéantir le peu d’enthousiasme qu’ils avaient. Ils se mettent alors à déambuler dans leur petite ville de province, Caen, et croisent des gens qui leur conseillent d’arrêter la musique…

 

facebook-timeline2017